manager une équipe

COMMENT MANAGER UNE NOUVELLE EQUIPE

MANAGER UNE NOUVELLE EQUIPE

 

comment faire une bonne réunion

Manager correctement une équipe n’est pas une chose simple et ça tout le monde le sait. Ainsi si un jour vous êtes amenés à diriger une équipe commerciale, administrative ou technique il y a certaine choses qu’il faudra prendre en compte pour assurer au mieux sa nouvelle mission.

Une bonne gestion d’équipe est devenu un atout indispensable dans une entreprise. Cependant, la perception de ce qui est exactement un bon leader est souvent inconnu.

De nos jours, diriger une équipe engage de grandes responsabilités, des décisions importantes  à prendre en engageant souvent l’image de l’entreprise. Mais un bon management et une bonne cohésion de l’équipe permettent d’atteindre efficacement  les mêmes objectifs fixés qui sont de plus en plus difficiles de nos jours.

Dans cet article nous vous présentons les astuces pour mener à bien la reprise d’une équipe. Ces règles sont vous vous doutez bien essentielles si vous ne souhaitez pas faire couler votre navire comprenez votre équipe bien sûr,

1/PRENDRE EN COMPTE SA TOUTE NOUVELLE EQUIPE

Prendre connaissance de sa nouvelle équipe est peut être une chose qui peut paraître très simple et évidente mais c’est souvent une étape cruciale. Lorsque le manager prend ses fonctions et par cette occasion reprend une nouvelle équipe, il sera essentiel pour lui de considérer sincèrement toute l’équipe car d’une, chaque individu à sa propre personnalité, mais aussi parce que avoir une information claire de sa team est plus que fondamental c’est vital.

Ainsi pour le manager qui reprend une équipe il sera utile de prendre du temps en amont et de se renseigner sur les membres de son équipe ( famille, carrière, formation, hobbies, poste…). Ensuite au démarrage avec la nouvelle équipe il faudra prendre du temps pour poser des questions à chacun et montrer son intérêt. Ici il sera aussi utile de bien comprend l’intérêt des membres de l’entreprise et leur implication dans leur poste.

Attention de ne pas trop montrer d’autorité ou même de vouloir tout changer. Demander à quelqu’un de changer sa façon de travailler peut s’avérer trop brut de pomme. La meilleure chose et la meilleure méthode à faire  est de prendre dans un premier temps la température de sa team voir si celle-ci est dans une ambiance positive ou trop négative suite probablement à un management passé catastrophique.

Le manager qui reprend une nouvelle équipe devra il est évident montrer un peu de patience et d’empathie avant de rentrer dans le vif du sujet. Même si les résultats escomptes sont urgents pour lui le manager devra se montrer comme quelqu’un d’égal mais aussi comme un nouveau meneur plus accessible au dialogue, un homme de solution mais surtout pas un homme d’autorité ou d’oppression.

Cette étape est essentiel et parfois dur à intégrer mais avec de la patience et une bonne analyse de son équipe cela devrait forcement bien se gérer. Une autre astuce est de voir aussi avec l’ancien responsable ou manager de l’équipe quels ont été les objectifs escomptés auparavant et si ils sont différents des nouveaux objectifs interne. Aussi voir et comprendre les résultats obtenus au final.

Allez plus loin en vous formant aux techniques de management avec DEVOP

 

manager une équipe

2/LE STYLE DE MANAGEMENT

Comment bien manager une équipe, c’est aussi s’interroger sur les styles variés de managements.

Différents styles de managements existent comme le directif, l’explicatif, la délégation, le participatif.  Etre un bon manager doit connaître exactement son rôle, ses missions et ses objectifs. Cela demande un réel travail sur auto diagnostique des quatre styles de management en s’adaptant sur son style de management en fonction des situations.
Pour être en phase avec son équipe, les premiers atouts d’un manager est de savoir diriger, motiver, responsabiliser et savoir évaluer.

Bien diriger est de tenir compte des rapports de force dans son équipe. Un bon leader montre clairement sa position dans la hiérarchie de l’entreprise et il détermine son champ de pouvoir. Dans certains contextes, il va devoir instaurer et faire appliquer des règles de fonctionnement pour ne pas vous laisser envahir. En effet, certains jeunes managers cherchent à se faire aimer pour mieux être suivi, voilà l’erreur à éviter. Il vaut mieux être respecté que être aimé dans l’entreprise. Par conséquent, il est important que le manager s’approprie réellement le règlement existant et de mesurer les aménagements possibles suivant le contexte.

Savoir instaurer des règles de fonctionnement, ne veut pas dire de pas verbaliser sa satisfaction envers les membres de l’équipe. C’est pourquoi, il est indispensable de mettre au point un système de reconnaissance.

Savoir motiver est de transmettre ses objectifs à l’équipe avec conviction. Oui, en matière de motivation, les managers voient double. D’une part, ils doivent se pencher sur leur propre niveau de motivation. D’autre part, ils doivent se pencher sur le niveau de la motivation de leurs collaborateurs. Pour autant, un manager n’est pas systématiquement motivant pour ses collaborateurs, à moins de savoir agir sur quelques leviers. Le manager va devoir créer une ambiance stimulante de travail.

Cette logique implique, bien entendu, le fait d’organiser des  régulièrement des activités ( séminaires, réunions, formations..) et de célébrer les événements : calendaires, personnels, internes à l’entreprise. Puis, positiver sur les différents changements de l’entreprise est un point aussi important. Puisque la motivation est étroitement liée à l’environnement dans lequel vos collaborateurs évoluent. Il faut prendre en compte des besoins individuels comme la reconnaissance, le statut, la sécurité. Le manager peut mettre au point des outils de motivations dont les primes, les promotions, les avantages, les conditions de travail, etc.

Savoir responsabiliser, c’est oser  déléguer, donner du pouvoir et garder la responsabilité de la tâche. Le manager choisit les tâches à déléguer en fonction des collaborateurs concernés et des besoins de l’entreprise. Si le management par objectifs permet à chaque salarié de mieux identifier sa tâche et son rôle, le management par la responsabilisation permet d’offrir à vos collaborateurs une capacité de décision dans un champ d’action précis. La responsabilisation en entreprise permet de développer la capacité d’innovation (en incitant les collaborateurs à mettre en œuvre leurs idées), le degré de formation de l’équipe en étendant leurs compétences ou à savoir gérer les situations délicates en habituant les collaborateurs à être autonomes.

Evaluer est la dernière étape pour être en phase avec son équipe. Il est indispensable pour un bon manager de bien maîtriser les phases de l’entretien d’évaluation. Tout d’abord, savoir fixer les objectifs collectifs et individuels est un point considérable. Puis, pour chacun des collaborateurs, il faut savoir réaliser un diagnostic « social » et comprendre leurs modes de fonctionnements relationnels.
Il est capital de  savoir définir des axes de progrès en terme de savoir être et de transmettre la compétence manquante. Oui, en effet, il faut oser recadrer et dire les choses qui ne vont pas pour pouvoir avancer.

Une bonne relation entre le leader et les collaborateurs passe par une bonne communication. Un bon manager sait utiliser les différentes techniques de communication. Cela se passe tout d’abord par la prise de parole.

S’affirmer et maîtriser le langage du corps (geste, posture) sont des points essentiels.

Mais un bon manager devra s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouvelles méthodes comme le  SAO de communication, les médias sociaux, le cloud computing, les nouveaux facteurs de forme matérielle …

3/LES PLANS D’ACTION POUR MANAGER UNE NOUVELLE EQUIPE

Le manager qui va prendre en gestion une nouvelle équipe devra définir avec sa direction des plans d’actions pour mener à bien les objectifs qui lui sont attribues. Il faudra ainsi très probablement mettre en place un tableau de bord managérial dans lequel les détails des taches de chacun devront figurer et prendre aussi en compte les résultats actuels de son équipe. Si les résultats sont vraiment loin des objectifs et que le délais pour les atteindre est trop juste pas de panic, le plan d’action devra justement servir à contourner cette difficulté.

Le plan d’action enfin doit être validé idéalement ( une concertation aussi peut être efficace ) avec la nouvelle équipe ce qui permettra à cette dernière de se sentir impliqué au projet et de voir ainsi que leur manager prend bien en compte tous les membre du groupe dont il est responsable. La cohésion de groupe passe forcement par cela aussi vous vous en doutez bien. Beaucoup de managers se trompent justement en voulant cavalier en solo et en voulant imposer une autorité stricte, le leadership par excellence c’est savoir écouter et prendre du recul, c’est aussi prendre en considération les conseils, les avis et les recommandation de son equipe même si celles- ci paraissent flous ou inefficaces.

En résumé, la gestion d’équipe devient de plus en plus difficile parce que les projets eux-mêmes sont plus complexes, et que l’environnement organisationnel est en changements constants. C’est donc au manager de montrer son sens du leadership et de l’analyse. Une parfaite compréhension du plan d’action et des objectifs devrait aider toute l’équipe.

Laissez nous vous aussi vos commentaires ou partagez avec nous vos expériences dans la partie commentaire. Si vous aussi êtes manager ou que vous souhaitez donner vos conseils vos remarques seront les bien venues.

 

MB
Trentyoneclub.com

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image